Calatayud, située à la croisée des chemins de différents plateaux, est un lieu très dynamique marqué par l’histoire. Les Celtes, les Romains, les Arabes et les chrétiens ont laissé leurs empreintes dans cette ville aux petites places et aux grands jardins. Elle possède également de nombreux monuments historiques. Calatayud constitue une visite incontournable de l’Aragon. La muraille de 2250 mètres date d’il y a onze siècles. Elle donne tout son charme à la ville.

Calatayud est aussi une destination appréciée pour sa gastronomie. Les viandes, les pâtisseries et les confiseries sont les principales spécialités. Il faut également souligner les vins de la région, qui possède sa propre appellation d’origine. 

 

www.turismocalatayud.com

 

RETOUR À LA CITÉ MÉDIÉVALE

 

Le 1er juin, Calatayud se transforme en cité médiévale pour commémorer la conquête d’Alphonse Ier d’Aragon contre les Mozarabes. Cet événement est connu sous le nom d’Alfonsadas. Il est célébré en même temps que les fêtes en l’honneur du saint patron San Íñigo. Les 15 et 16 août est organisée la grande fête des Peñas Recreativas en l’honneur de San Roque. Elle est classée d’intérêt touristique en Aragon. Des fanfares, des corridas avec vachettes, des encierros et une procession nocturne jusqu’à l’ermitage del Santo sont proposés.

Les fêtes en l’honneur de la sainte patronne, la vierge de la Peña, se déroulent durant les premiers jours de septembre, avec notamment des concerts, des expositions, des corridas et la magnifique procession du Rosario de Cristal, la plus ancienne d’Aragon.

0023

Calatayud est un lieu de promenade très agréable, offrant de beaux paysages. La ville a été déclarée Ensemble historique et architectural en 1967 et son style mudéjar est classé au Patrimoine de l’Humanité depuis 2001.

La Collégiale de Santa María est le principal monument de Calatayud. Sa tour mudéjare octogonale, de 68 mètres de hauteur, domine la ville. Edifiée sur une mosquée, elle en conserve la salle capitulaire et le cloître mudéjar, le seul préservé à Calatayud. La ville est connue par certains sous le nom de “ville des cloîtres mudéjars”.

Calatayud et ses environs peuvent aussi être admirés depuis le château Mayor, ou château d’Ayyub, qui donna son nom à la ville. C’est la partie la mieux conservée de la vieille forteresse, avec ses deux tours et le chemin de ronde qui les relie.

1011-jorge-miretLe site archéologique Bílbilis offre également de beaux points de vue. On aperçoit sur la droite le château Mayor dominant la ville, et sur la gauche la sierra Vicort, avec en arrière plan la sierra de Armantes, et les méandres de la rivière Jalón qui passe au pied du site archéologique.

Et pour découvrir Calatayud plus en détail, vous pouvez traverser la ville et ses monuments, le quartier juif, l’ensemble fortifié de l’époque musulmane et le quartier arabe. Il faut également citer l’ensemble créé par la Compagnie de Jésus, qui comprend notamment l’église San Juan el Real et ses pendentifs peints par Francisco de Goya.

0051

Calatayud est une ville bien desservie. La ligne à grande vitesse permet de se rendre rapidement et confortablement vers les villes les plus importantes des environs. Il faut 15 minutes de trajet pour Saragosse, 55 minutes pour Madrid et 2 heures pour Barcelone.

Calatayud dispose également de taxis et de bus municipaux. Un ticket de bus permet de relier les différentes zones de la ville. Il existe aussi un réseau de bus interurbains pour se rendre aux villages des alentours, à Saragosse, Barcelone et Madrid.

Pour les amateurs de marche, Calatayud dispose dans la ville de deux sentiers goudronnés. Ils sont parallèles à la rivière Jalón et aux terres fertiles des alentours. Mais de très nombreux chemins ruraux peuvent également être empruntés, dans la zone de La Charluca par exemple, classée zone de protection spéciale et site d’importance communautaire. Elle comprend des espèces végétales et animales protégées. Les sites de Cifuentes, Valdeherrera, Valdearenas, Anchada, etc. offrent aussi d’agréables promenades. La ville est entourée de deux zones montagneuses, la sierra de Armantes et celle de Vicort, appartenant au système ibérique. Elles sont situées à environ 5 kilomètres de Calatayud. Vous pourrez y faire de la randonnée, du VTT, des promenades à cheval etc. La rivière Jalón vous offre la possibilité de pêcher et faire du canoë, et un peu plus loin, dans le réservoir de la Tranquera peuvent être pratiqués d’autres sports nautiques. La zone étant montagneuse, elle se prête également à l’escalade. Vous pourrez aussi pénétrer dans le site archéologique de Bílbilis ou vous rendre aux miradors de Calatayud.

Il est également possible de connaître la ville à travers ses nombreuses fêtes, par exemple Tapean D.O, célébrée au mois d’avril, dédiée aux tapas et à la promotion des vins d’appellation d’origine de la région. En septembre est organisée la Foire de l’ail, qui remonte à plus de 70 ans, et la Feria de Muestras.

La ville offre également une vie nocturne animée, avec plusieurs quartiers de bars de nuit. À Calatayud, vous pourrez profiter d’une journée de tapas, de musique et de divertissements, en particulier dans les cafés du centre-ville.

Dans les lieux chargés d’histoire il y a toujours des bons plats à déguster. A Calatayud, la route des tapas à travers les nombreux bars de la ville est incontournable. Les légumes de la vallée fertile, notamment la bourrache, et les plats tels que les pois chiches au congre ou à la bilbilitana sont excellents. Du côté des viandes, il faut mentionner l’agneau de lait, connu sous le nom de ternasco, rôti ou en ragoût. Si vous aimez la charcuterie de porc, ne manquez pas les fardeles, les güeñas, la longaniza et les boudins noirs au foie ou aux oignons. Tous ces plats, accompagnés d’un bon vin, sont de véritables délices. Il est recommandé de se rendre à l’Hôtellerie de Calatayud “Mesón de La Dolores”, un excellent endroit pour déguster les plats typiques ou pour visiter le musée de La Dolores et le centre d’interprétation des vins d’appellation d’origine de Calatayud. Selon une chanson populaire, “Si vous allez à Calatayud, demandez où est la Dolores”. Il s’agit d’un personnage très célèbre créé au XIXe siècle.

Le quartier commercial du centre, au même titre que la route des tapas, est incontournable. On y trouve de nombreuses boutiques de décoration et d’artisanat. En souvenir de votre visite, pensez à vous arrêter dans une confiserie pour goûter le gâteau de suela, les Frutas de Aragón, de petits morceaux de fruits confits recouverts de chocolat, les guindas al marrasquino, les san roquicos (dessert composé d’amandes et de chocolat).

 

Ne manquez pas non plus de vous perdre dans la sierra de Armantes d’où vous pourrez admirer un paysage étonnant, presque lunaire, avec de petites collines et des canyons sans fin, dominés par les couleurs claires produites par le gypse. Les parties les plus hautes présentent des couleurs sombres, rougeâtres, en raison des terres argileuses.