Sénèque, Averroès, Moïse Maïmonide, Abd al-Rahman III, Juan de Mena et Luis de Góngora sont quelques-uns des noms rattachés à Cordoue, une ville chargée de culture et d’histoire, classée au Patrimoine mondial de l’Humanité. De nombreuses civilisations vécurent dans la ville, mais c’est la culture arabe qui y laissa la plus forte empreinte. Cordoue fut la capitale d’Al-Andalus puis celle du califat indépendant de Damas. Cet héritage offre aux visiteurs une expérience inoubliable dans l’un des plus grands centres historiques d’Europe.

Les places et les petites rues font également le charme de cette ville qui peut être visitée à pied ou à vélo. Les patios de Cordoue, ornés de fleurs et de plantes, donnent une sensation de fraîcheur. La ville est également appréciée pour sa cuisine aux influences romaines, arabes et juives, proposée dans toutes les tavernes de la ville.

 

www.turismodecordoba.org/

 

ITINÉRAIRE DANS LA SIERRA DE CORDOUE

La province de Cordoue offre de nombreux parcours dans la nature. Il s’agit de l’un des espaces les plus variés de la péninsule ibérique. Elle possède une réserve et trois parcs naturels. La sierra de Cordoue se trouve à seulement 5 minutes de la ville.

cordoba

L’héritage de Cordoue s’exprime à travers de nombreux monuments, à visiter pour apprécier la splendeur de la ville aux trois cultures. La Mosquée-Cathédrale constitue le monument le plus important de tout l’Occident islamique et c’est l’un des plus impressionnants du monde. Sa construction débuta en 775, et l’édifice fut agrandi à de nombreuses reprises. Par ses dimensions et sa hauteur majestueuse à l’intérieur, il s’agit d’une œuvre artistique unique. Elle peut être visitée tous les jours, dimanches et jours fériés inclus.

Le quartier juif reflète une communauté qui, bien qu’étant une minorité, avait une grande influence à travers les métiers qu’elle exerçait, notamment dans le domaine de l’enseignement des sciences. La rue las Flores, la Plaza del Pañuelo ou la petite rue de la Hoguera sont des endroits pleins de charme. La Casa Andalusí, la Casa de Sefarad et la synagogue, la seule conservée en Andalousie, sont également à visiter.

Les constructions des églises Fernandinas furent ordonnées par le roi Ferdinand III. Beaucoup furent bâties sur des mosquées, dans le but d’effacer la forte influence musulmane de la ville. Elles sont toutes en pierre. Il faut souligner en particulier l’église Santa María, facile à reconnaître par sa grande rosace, et l’église San Miguel.

4128079660_29591f592f_b

La gare AVE de Cordoue est située à la limite du centre historique, près de la porte d’Almodóvar qui mène au quartier juif. L’établissement de voies de chemin de fer souterraines a fait émerger l’un des quartiers les plus agréables de la ville. La gare dispose également d’un bureau d’information touristique destiné aux voyageurs.

Pour mieux connaître Cordoue, parcourez ses ruelles et ses patios. La ville offre également plusieurs possibilités de visites guidées. Un bus permet d’autre part de vous rendre en vingt minutes à la Medina Azahara, l’un des plus beaux sites historiques de Cordoue.

4150181698_e6de4f8212_b

Les spectacles équestres, destinés à toute la famille, constituent l’une des activités les plus spécifiques et originales de la ville. Les Écuries royales proposent une expérience inoubliable avec des chevaux andalous pure race, pour 10 à 15 euros. Les visites nocturnes à la Mosquée-Cathédrale, appelée “L’âme de Cordoue”, et le spectacle d’eau, son et lumière de l’Alcázar des Rois catholiques appelé “Cordoue, la lumière des cultures” sont également incontournables.

4150220170_6ff23fa3b7_bCordoue est aussi une ville où se détendre dans les hammams, comme le faisaient ses ancêtres. Ils sont situés dans le quartier juif. Vous pourrez prendre un bain selon les anciennes coutumes andalouses et savourer du thé et des pâtisseries arabes, une habitude très courante dans les salons de thé de la ville.

Et toujours dans l’idée de découvrir les traditions, rendez-vous dans l’un des tablaos de flamenco du centre-ville, comme par exemple El Cardenal, La Bulería, La Pataíta de Antonio ou Perol Flamenco. La danse, le chant, la musique ; l’art du flamenco ne vous laissera pas indifférent.

 

4127617343_88bb9a22c1_zL’huile, le vin, la viande et la charcuterie sont les produits phare de la cuisine de Cordoue. Les gibiers sont issus de la sierra. L’huile d’olive, les légumes et le vin Montilla-Moriles proviennent de la Campiña et la vallée du Guadalquivir.

Ces produits permettent d’élaborer les délicieuses spécialités de Cordoue, comme le salmorejo cordobés, servi en entrée dans tous les bars, les anchois au vinaigre, une tapa incontournable de votre visite, la queue de taureau, un plat connu à travers le monde lié aux traditions taurines de la ville, et le Flamenquín de jambon Serrano, accompagné en général de mayonnaise maison et de frites.

En dessert, goûtez le gâteau de Cordoue, très influencé par la culture arabe. Vous pourrez le déguster avec un vin sucré de Pedro Ximénez, très bel exemple des crus locaux.

4149550137_d650cf6516_b

Les boutiques destinées aux touristes, et leurs emblématiques chapeaux cordouans, se concentrent dans les rues tortueuses du quartier juif. Vous trouverez également des magasins d’artisanat local, comme ceux du souk, qui proposent des produits en cuir, en argent ou en céramique décorée de motifs rappelant la Cordoue musulmane.

Autour de la Plaza de las Tendillas se situe la Cordoue moderne, avec ses agréables rues piétonnes, comme celles de Gondomar et de José Cruz Conde, qui possèdent des commerces renommés. Cordoue se distingue également par la production de bijoux. Elle est considérée comme l’une des villes les plus importantes du secteur.

PLUS D’INFORMATION DE CÓRDOBA