Les visiteurs tombent sous le charme de Cuenca dès leur arrivée. Ils sont séduits par les paysages de la ville et la nature environnante. Les gorges profondes dessinées par les rivières Huécar et Júcar forment sa ceinture, imposant le sens et les limites de la ville. Même la gastronomie de Cuenca est un paysage. Les gibiers de la montagne en sont les plats typiques. Cuenca, c’est la couleur et la chaleur, cette force plastique extraordinaire dont parle le peintre Antonio Saura, illustre étranger venu s’installer dans la ville. D’autres peintres tels que Zóbel, Torner, Rueda, Sempere ou Saura lui-même firent de Cuenca leur lieu favori. Le musée de l’art abstrait espagnol situé dans les fameuses maisons suspendues fut créé à partir de leurs œuvres.

 

http://turismo.cuenca.es/

 

LA CÉRAMIQUE, ÉLÉMENT CLÉ DE L’ARTISANAT

Cuenca est une ville qui séduit les artistes. On y trouve par conséquent de nombreuses galeries d’art. La ville se distingue également par son artisanat, et en particulier la céramique. Vous pourrez admirer cet art emblématique dans le centre d’artisanat ancien de l’église Santa Cruz.

cuenca-puente

Une promenade dans Cuenca vous permettra d’apprécier ses charmes. Découvrez tout d’abord le centre historique et sa structure de cité médiévale bien conservée. Au cours de ce voyage dans le temps du XIIe au XVIIIe siècles, vous pourrez admirer la Plaza Mayor, la Cathédrale Nuestra Señora de Gracia, la mairie et la Plaza de la Merced. Depuis la partie la plus haute du centre historique, le quartier San Martín, vous pourrez observer les maisons construites dans la roche appelées “gratte-ciels de Cuenca”. Dans ce quartier vous découvrirez également l’église Santa Cruz, où sont exposés et mis en vente des objets d’artisanat.

Si vous poursuivez votre parcours jusqu’à la Plaza de Ronda, vous passerez devant l’une des plus anciennes portes de la ville, qui donne accès au pont de San Pablo. À cet endroit, vous pourrez vous arrêter pour contempler le symbole le plus représentatif de la ville : les maisons suspendues, édifice d’architecture civile emblématique qui fut, jusqu’au XVIIIe siècle, le siège l’hôtel de ville. Il comprend aujourd’hui un restaurant et le musée de l’art abstrait espagnol, fondé par Fernando Zóbel. Il rassemble des œuvres importantes d’artistes tels que Millares, Tàpies, Saura, Chillida, Torner, Mompó, Canogar, Feito, et Guerrero.

L’extension jusqu’à Cuenca de la ligne à grande vitesse reliant Madrid au Levant espagnol a permis de rapprocher la ville des grandes voies de communication de la péninsule. Le trajet de Madrid à Cuenca se fait en 50 minutes. Le train vous dépose à la nouvelle gare située à 4 kilomètres de la ville, et un service de bus municipaux vous emmène à la gare routière. De là partent de nombreuses lignes permettant de se déplacer facilement dans la ville.

 

Les amateurs du tourisme rural trouveront à Cuenca un lieu où se perdre à travers des parcours très contrastés dans la nature. La province compte trois grands espaces naturels : la Serranía, la Mancha et l’Alcarria. Beaucoup de villages des environs ont conservé des constructions populaires intéressantes et des coutumes d’une grande valeur ethnographique.

Située entre montagnes et rivières, Cuenca propose de nombreuses activités pour les amateurs de tourisme actif et de sport, tout âge confondu. Vous pouvez y pratiquer l’escalade, le canoë-kayak, le canyoning, le cheval, le vélo etc.

cuenca-fachadasLes fêtes occupent également une place importante à Cuenca. Certaines sont purement religieuses, d’autres trouvent leurs origines dans des traditions païennes remontant jusqu’aux premiers peuples ibériques. Il faut citer en particulier la Semaine Sainte de Cuenca et la Semaine de la musique religieuse, déclarées d’intérêt touristique international. Fin août se célèbrent les fêtes de la sainte patronne, en l’honneur de la Virgen de la Luz, et le 21 septembre sont organisées les festivités de San Mateo. À cette occasion, des vachettes tenues par des cordes sont emmenées dans les petites rues de la ville ancienne.

Cuenca offre également des nuits animées, dans le quartier de “La Calle” et sur la Plaza Mayor, dans le centre historique. Vous pourrez y découvrir des établissements pour tous les goûts, proposant tous types de musiques et d’ambiances.

cuenca-gastrono

Découvrez les ragoûts traditionnels à base de gibier, de poisson et de fruits de mer, élaborés avec des légumes secs, des champignons, de l’ail, des tomates ou des poivrons. À ces ingrédients de base il faut ajouter les autres délices de la cuisine de Cuenca, notamment les excellents fromages et les bons vins blancs, rosés et rouges. Mais les plats incontournables sont le morteruelo, l’ajoarriero et le gaspacho pastor. L’agneau, préparé de différentes manières, est également un plat typique, au même titre que le porc, dont l’abattage a toujours eu de l’importance dans la région. Enfin, ne manquez pas de goûter les zarajos, tripes d’agneau nettoyées et marinées, enroulées autour de deux bouquets de sarment, servies coupées en rondelles, principalement à l’apéritif.

Quant aux desserts, laissez-vous tenter par l’alajú, spécialité de la pâtisserie de Cuenca à base de miel, d’amandes ou de noix et de gaufrettes.

cuenca-casas-colgadas

Découvrir les bars à tapas, en particulier dans la rue San Francisco, est une autre façon de connaître le centre-ville. Vous pourrez également faire des achats sur la Carretería, l’axe commercial de Cuenca par excellence. On y trouve le fameux café Colón, avec son orchestre de danse et l’ombre du célèbre journaliste César González Ruano, qui fréquentait l’établissement pour rédiger ses articles.

 

Et dans la partie la plus ancienne de la ville, sur la Plaza Mayor et dans ses environs, vous trouverez des boutiques d’artisanat et de céramique, et des établissements tels que des confiseries proposant les produits typiques de Cuenca.

PLUS D’INFORMATION DE CUENCA